Quels sont les fruits et légumes que vous ne devriez pas manger en cas de colite ?

Colite : fruits et légumes déconseillés

Les listes de fruits et légumes à éviter lorsque l’on est sujet aux colites ne peuvent pas convenir à tout le monde. C’est pourquoi il existe des listes très variables pour une digestion facile et retrouver un ventre plat.

On peut cependant être vigilant par rapport à certains fruits et légumes : leur composition est connue pour aggraver les symptômes.

 

 

De quels fruits et légumes faut-il se méfier ?

Si aucun problème sévère n’est identifié après consultation ou analyses, il faut favoriser une digestion facile en priorité. L’alimentation joue un rôle important dans la colite, même s’il existe des médicaments pour ces problèmes digestifs.

On sait que la colite revient ou s’aggrave avec certains fruits et légumes dans la plupart des cas :

  • les légumes de la famille des choux : chou-fleur, chou de Bruxelles, brocoli etc.
  • les crudités : ce sont des légumes toujours consommés crus, comme le concombre
  • les fruits et légumes trop mûrs
  • les fruits secs (pruneaux, raisins secs etc.)
  • les légumes secs (lentilles, pois chiches etc.)
  • les légumes racines : carotte, navet, betterave, céleri, radis
  • les fruits et légumes très riches en eau comme le melon ou la courgette
  • les légumes de la famille des courges

Ce sont des aliments provoquant, assez typiquement, le ballonnement du ventre lorsque l’on est sensible.

Une cuisson plus longue peut permettre de mieux tolérer certains aliments. Retirer la peau et les pépins peut également aider à mieux tolérer certains fruits et légumes en cas de colite, par exemple pour les tomates et le raisin.

Enfin, dans les listes de fruits et légumes déconseillés, on retrouve fréquemment l’artichaut, le fenouil, l’oignon, les fruits rouges, les agrumes notamment les oranges, ainsi que la banane.

Comment éliminer les aliments auxquels on est intolérant ?

Il est indispensable de procéder par élimination. Si vous évitez déjà une alimentation trop riche, les graisses animales, les aliments et boissons trop sucrés, et que vous n’êtes pas intolérant au gluten ni au lactose, il faut minutieusement chercher du côté des fruits et légumes.

Ne pas oublier

L’inflammation du côlon ou colite se manifeste par des maux de ventre et la fatigue quand elle est spasmodique (bénigne). Dans ce cas, ballonnement du ventre et constipation apparaissent, parfois la diarrhée et d’autres douleurs. Il n’est pas rare que constipation et diarrhée reviennent à tour de rôle.

Il est probable que le gros intestin ne fonctionne pas normalement et que la flore intestinale soit perturbée. Mais il n’y a pas qu’une seule cause. Les personnes qui font des colites à répétition sont sujettes à des problèmes digestifs ainsi qu’au stress ou à l’anxiété, très souvent.

Donc, contre la colite, en parallèle à une plus grande vigilance et des modifications alimentaires, il est souvent possible de limiter les symptômes voire de faire disparaître les crises avec le sport, la relaxation, une thérapie : tout ce qui peut aider à gérer le stress ou les problèmes d’ordre psychologique.

Ce que l’on appelle colite ou colopathie fonctionnelle, doit faire l’objet d’une consultation médicale pour vérifier qu’il n’y a pas de problème grave.  

Commencez par votre programme personnalisé !

Vous êtes
Votre âge : ans
Votre poids actuel : kg
Votre taille : cm
Votre tour de taille : cm
Avez - vous le diabète de type 2 ?

 

mm255

sm-255

© 2012-2014 SARL Santé Toujours. Tous droits réservés.


Santé Toujours SARL ne fournit pas de conseil médical. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité.

S'identifier