Lisez notre article pour en savoir plus sur l’inflammation des intestins ou maladies inflammatoires chroniques intestinales.

Inflammation des intestins : maladie de Crohn et colite ulcéreuse

Deux maladies provoquent une inflammation des intestins. La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse (ou recto-colite hémorragique) sont des maladies inflammatoires chroniques intestinales appelées « MICI ».

Maladie de Crohn

Cette maladie chronique est une colite, c’est-à-dire une inflammation des intestins - précisément du côlon, la partie située à la fin du tube digestif et souvent appelée « gros intestin ».

Une autre partie du tube digestif peut être ulcérée, sinon plusieurs parties, avec des zones qui restent intactes. Il en résulte des abcès ou fissures de la paroi intestinale. La maladie se manifeste par ce qu’on appelle des « poussées ». Elle peut provoquer des perforations ou des occlusions de l’intestin.On ignore les causes exactes. Il s’agirait d’une réaction auto-immune inutile, le système immunitaire se protégeant contre des bactéries normalement présentes.

Apparaissent d’abord des diarrhées et des maux de ventre. L’intensité de la douleur peut augmenter très lentement au fil des années. Il y a divers symptômes qui ne se manifestent pas dans le tube digestif mais dans les articulations et sur la peau. La maladie peut aussi être à l’origine de problèmes hépatiques et urinaires. Elle provoque, le plus souvent, un amaigrissement et de la fièvre.

La maladie de Crohn se déclare généralement à l’âge adulte chez l’homme et la femme, et requiert une batterie d’examens, des médicaments, des opérations.

Les modifications du régime alimentaire ont pour seul but d’atténuer les symptômes et la douleur de la diarrhée chronique. On parle surtout de régime pauvre en résidus (destiné à réduire les selles). Ce régime, sous sa forme stricte, est principalement à base de poisson et de viande maigre.

Il est conseillé d’éviter les aliments qui fermentent plus que les autres, de boire beaucoup d’eau et de faire de repas très légers quitte à manger plus souvent. Le régime exclut de très nombreux fruits et légumes, les graisses, les céréales complètes et certains féculents. En effet, les fibres alimentaires notamment les fibres dures contenues dans des légumes comme les choux et les poireaux, sont à éviter ainsi que certains types d’amidon.

Il n’y a pas de liste précise des aliments car cela dépend des personnes. Cette alimentation provoque des carences et ne doit pas être poursuivie lorsque les symptômes s’améliorent.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse, contrairement à la maladie de Crohn, ne touche que le côlon ou le rectum. Elle provoque des ulcères. Même si les causes exactes restent à déterminer, on considère que c’est une maladie du système immunitaire, une réaction auto-immune (contre des bactéries) qui n’a pas lieu d’être.

Les symptômes de la colite ulcéreuse incluent aussi fièvre et amaigrissement, maux de ventre mais également douleurs rectales et saignements avec là aussi, d’autres symptômes en dehors du système intestinal. La maladie a des formes plus ou moins intenses de diarrhée chronique. Certaines personnes peuvent vivre avec à peu près normalement, surtout qu’elle peut disparaître très longtemps avant de revenir.

La recto-colite hémorragique se déclare à tout âge mais souvent autour de 30 ans.

Avec des médicaments et des adaptations alimentaires, cette inflammation des intestins se traite bien mais ne se guérit pas. Les formes les plus graves nécessitent une colectomie (ablation du côlon). Les recommandations alimentaires sont similaires à celles de la maladie de Crohn. 

Régime Méditerranéen

Commencez par votre programme personnalisé !

Vous êtes
Votre âge : ans
Votre poids actuel : kg
Votre taille : cm
Votre tour de taille : cm
Avez - vous le diabète de type 2 ?

 

mm255

sm-255

© 2012-2014 SARL Santé Toujours. Tous droits réservés.


Santé Toujours SARL ne fournit pas de conseil médical. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité.

S'identifier