Problème de santé complexe, les colopathies fonctionnelles nécessitent encore des études mais on sait comment améliorer la qualité de vie.

Les colopathies fonctionnelles ou le côlon irritable

Il reste encore beaucoup de choses à élucider à propos du syndrome du côlon irritable, ce que l’on appelle aussi les colopathies fonctionnelles. Découvrez de quoi il s’agit et ce que l’on peutfaire aujourd’hui pour améliorer sa qualité de vie. Si ce n’est pas une maladie grave - ce n’est d’ailleurs pas du tout une maladie - ce problème fréquent a des conséquences extrêmement désagréables et parfois douloureuses.

Qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome du côlon irritable, également appelé colopathie fonctionnelle, est un dysfonctionnement du système digestif concernant le gros intestin. Il est appelé « syndrome » parce que ce n’est pas une maladie mais un ensemble de manifestations indiquant qu’il y a un trouble- ici, fonctionnel.

Maux de ventre, diarrhée ou constipation (ou les deux en alternance), crampes d’estomac, ballonnement du ventre sont les principaux symptômes, apparaissant le plus souvent à la fin des repas, contrairement aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin qui se manifestent différemment via des périodes plus ou moins longues de diarrhées, parmi d’autres symptômes.

Quels sont les causes et les facteurs ?

Si de multiples incertitudes demeurent au sujet de ces colopathies, on estime que le côlon, la dernière partie du tube digestif, n’assure plus sa fonction de façon normale, notamment l’absorption de l’eau contenue dans les aliments avant d’évacuer les selles, ceci à cause des muscles intestinaux qui se contractent soit trop vite, soit trop lentement.

Il y a donc des formes très variées de ce syndrome des intestins beaucoup trop sensibles.

Des recherches doivent encore être menées pour comprendre les causes et les facteurs de ces problèmes digestifs ne provoquant pas de conséquences graves mais beaucoup de gêne au quotidien.

Les principaux responsables et/ou facteurs aggravant seraient :

  • une alimentation trop riche en graisses
  • l’intolérance à certains aliments connus pour provoquer des flatulences (exemples : haricots blancs, choux) bien que ce ne soit pas les mêmes pour tout le monde
  • l’excès de certains aliments sans savoir qu’ils sont responsables de diarrhées ou constipation  - ces aliments variant d’une personne à l’autre, certains peuvent ne pas supporter par exemple, le riz, et mieux digérer les pommes de terre ou inversement.
  • l’alcool et le tabac
  • et enfin, très probablement le stress, puisqu’on connaît aujourd’hui le lien entre estomac et stress

Qui est concerné ?

Problème très répandu, les colopathies fonctionnelles concernent surtout les pays industrialisés, les adultes et toucherait principalement les femmes et fréquemment, les personnes stressées (ainsi que les personnes ayant subi un traumatisme, même ancien).

Quels sont les traitements ?

Certains médicaments peuvent soulager. Il n’est pas rare que les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable se voient prescrire des anxiolytiques. L’alimentation joue un rôle très important dans l’amélioration des symptômes des colopathies fonctionnelles et plus globalement, l’hygiène de vie.

Les mesures les plus souvent préconisées sont les suivantes :

  • avant tout : repérer quels aliments provoquent des gênes après les repas
  • ensuite : arrêter le tabac, l’alcool ainsi que le café
  • pratiquer une activité sportive
  • boire beaucoup d’eau chaque jour

Selon qu’on souffre de diarrhée ou de constipation, les changements alimentaires sont différents. 

Régime Méditerranéen

Commencez par votre programme personnalisé !

Vous êtes
Votre âge : ans
Votre poids actuel : kg
Votre taille : cm
Votre tour de taille : cm
Avez - vous le diabète de type 2 ?

 

mm255

sm-255

© 2012-2014 SARL Santé Toujours. Tous droits réservés.


Santé Toujours SARL ne fournit pas de conseil médical. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité.

S'identifier