Quels sont les avantages et les inconvénients à suivre un régime pauvre en graisses ?

Régime pauvre en graisses : le pour et le contre

Tout régime pauvre en graisses entraîne une importante diminution de l’apport calorique parce que les lipides sont extrêmement énergétiques : 1 g de lipide équivaut à 9 kcal. Offrant de réels avantages pour maigrir et pour la santé, ce type de régime est aujourd’hui remis en question.

Les avantages

Les principaux avantages du régime pauvre en graisses sont avant tout qu’il est facile à suivre en offrant des résultats rapides. Généralement peu contraignant et facile à respecter à l’extérieur, il requiert de diminuer les graisses mauvaises pour la santé, permet de faire baisser son taux de cholestérol et ainsi d’éviter les risques cardio-vasculaires, en plus de faire maigrir.

Il peut déjà être suivi et donner des résultats en privilégiant simplement une cuisson saine, par exemple, vapeur plutôt que friture !

Le mieux est de reconnaître les mauvaises graisses et les aliments dont la composition comprend plus de 30 % de graisses. On va donc préférer par exemple, la viande blanche à la viande rouge, l’huile végétale à la margarine.

Nombreux sont ces régimes qui permettent également de rééquilibrer l’apport calorique sur la journée, en privilégiant des aliments peu caloriques pour le soir tandis que les petits déjeuners deviennent plus consistants, ce qui répond bien aux besoins du corps humain.

Des collations saines anti-fringales sont souvent incluses, à base d’oléagineux, d’œufs ou de produits laitiers allégés en matière grasse.

On connaît les bienfaits sur la santé de ce type de régime. L’étiquetage des aliments est essentiellement basé là-dessus ce qui facilite (pour l’instant) le choix des produits. Les aliments les plus sains sont largement favorisés, à commencer par les légumes.

Enfin, il est peut-être décrié mais il reste le régime le moins cher à mettre en œuvre.

Les inconvénients

Le régime pauvre en glucides paraît très à la mode mais des preuves scientifiques ont confirmé son intérêt depuis une quinzaine d’années. Les glucides sont désormais incriminés dans le diabète et l’obésité. Or, généralement un régime pauvre en graisses ne fait pas cas de tous les glucides. Il invite fréquemment à consommer moins d’aliments sucrés mais laisse une bonne place aux féculents parce qu’ils sont très rassasiants tout en étant pauvres en graisses.

En outre, pendant très longtemps les nutritionnistes ont conseillé de réduire les graisses tandis que la population mondiale ne faisait que grossir. Le principal problème : la reprise de poids. Mais elle vient surtout des régimes draconiens.

Les lipides ont été montrés du doigt pendant plus d’un siècle et il est désormais difficile pour les nutritionnistes de faire comprendre l’intérêt des graisses pour le corps humain. Ainsi, les régimes hypocaloriques basés sur la réduction des lipides ont cette réputation de « yoyo » parce que les personnes qui les suivent ont naturellement tendance à bannir le gras.

Lorsqu’il est réintroduit, la reprise de poids est non seulement rapide mais aussi supérieure à la quantité de poids perdu.

De plus en plus de scientifiques observent que ce sont surtout les produits raffinés très riches en glucides et pauvres en fibres qui sont responsables de l’obésité. Si certains mettent en garde contre les mauvaises graisses, d’autres ont des discours plus radicaux. Ils affirment que les régimes pauvres en graisses sont dangereux. 

Commencez par votre programme personnalisé !

Vous êtes
Votre âge : ans
Votre poids actuel : kg
Votre taille : cm
Votre tour de taille : cm
Avez - vous le diabète de type 2 ?

 

mm255

sm-255

© 2012-2014 SARL Santé Toujours. Tous droits réservés.


Santé Toujours SARL ne fournit pas de conseil médical. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité.

S'identifier