Découvrez les différents troubles du sommeil, dont l’insomnie et ses manifestations et causes les plus courantes.

Quels sont les troubles du sommeil les plus fréquents ?

Plusieurs troubles du sommeil ont été identifiés. L’insomnie est celui qui touche le plus grand nombre de personnes. Elle se traduit par des réveils à répétition pendant la nuit, des réveils bien avant l’heure du lever ou de grandes difficultés s’endormir.

Qu’est-ce que l’insomnie ?

Contrairement à l’excès de sommeil ou hypersomnie, l’insomnie est le manque de sommeil. Parmi ceux qui disent mal dormir, c’est à cause de l’insomnie pour huit personnes sur dix*. Il y a 3 types d’insomnie : celle qui se manifeste par des réveils intempestifs, l'insomnie de réveil précoce, et celle qui affecte l’endormissement.

L’hypersomnie est couramment liée à la dépression comme l’insomnie sévère, qui ne toucherait qu’une personne sur 10 atteintes d’insomnie chronique. La dépression peut aggraver l’insomnie qui peut elle-même aggraver la dépression.

Ce phénomène de « cercle vicieux » est vraiment caractéristique des troubles du sommeil.

Quand l’insomnie devient-elle chronique ?

Il peut vous arriver de mal dormir pendant une dizaine de jours à cause d’un événement inhabituel qui vient de ou va se produire. C’est temporaire. Si cela dure plus de trois semaines et qu’il est difficile de savoir pourquoi vous dormez mal, c’est chronique.

Quand le sommeil difficile affecte vos journées, il y a des répercussions sur la régulation de l’appétit et de l’humeur, sur les défenses immunitaires, la mémoire, la concentration...

Quand l’insomnie chronique devient-elle sévère ?

L’insomnie chronique devient sévère si vous dormez moins de 6 heures par nuit toutes les nuits et que vous en souffrez (puisqu’il est possible de dormir peu et d’être en forme).

Pourquoi êtes-vous insomniaque ?

S’il existe plusieurs types d’insomnie, celle-ci a différentes origines. Elle est organique quand elle est liée à un problème de santé comme le diabète ou l’asthme, un trouble cardio-vasculaire, respiratoire etc. Certains médicaments peuvent aussi empêcher de bien dormir.

Elle peut également être psychiatrique. Elle est souvent psychophysiologique.

Que faire contre l'insomnie ? Peu importe son origine, il faut toujours sortir d’un cercle vicieux car l’insomnie est redoutée et génère du stress. Par exemple, la peur de ne pas pouvoir s’endormir créé un véritable conditionnement. On essaie de trouver comment dormir vite et on ne peut pas s’empêcher d’y penser.

Quels sont les facteurs importants ?

L’insomnie et les troubles du sommeil en général sont des phénomènes complexes. Il faut tenir compte non seulement d’un éventuel stress initial, mais aussi du terrain génétique (exemple : une anxiété naturelle) et de ce conditionnement que l’insomniaque entretien lui-même malgré lui, en sachant qu’il va mal dormir.

Les autres facteurs importants sont :

  • Ne pas respecter son horloge interne que ce soit pour l’heure du coucher ou du réveil
  • Avoir des activités qui tiennent éveillé le soir
  • L’environnement de sommeil
  • L’alimentation
  • L’âge
  • L’alcool et le tabac

Quels sont les autres troubles du sommeil ?

  • Les parasomnies : troubles qui provoquent des réveils en pleine nuit, des cauchemars au somnambulisme en passant par le grincement des dents. Ils concernent beaucoup les enfants. Ils affectent le sommeil paradoxal (profond).
  • Les dyssomnies : à cause de troubles psychologiques ou du stress, de l’environnement (le lit, la chambre etc.), ou de l’hygiène de vie (café, tabac etc.).

*INSV, 2009  

Commencez par votre programme personnalisé !

Vous êtes
Votre âge : ans
Votre poids actuel : kg
Votre taille : cm
Votre tour de taille : cm
Avez - vous le diabète de type 2 ?

 

mm255

sm-255

© 2012-2014 SARL Santé Toujours. Tous droits réservés.


Santé Toujours SARL ne fournit pas de conseil médical. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité.

S'identifier