Vous savez probablement que la vitamine D sert à « fortifier » les os. Elle régule le métabolisme du calcium et permet de prévenir de nombreuses maladies osseuses.

brocheLe régime méditerranéen permet de garder la ligne et de vivre en bonne sante

de Guy Jadot

Le régime méditerranéen (RMed) présenté et conçu dans sa version moderne permet de prévenir efficacement les maladies invalidantes et mortelles du XXI ème siècle. Par son apport régulier en : -antioxydants naturels; -fibres; -acides gras essentiels; -polyphénols naturels, le RMed permet de prévenir de nombreux états pathologiques: - surpoids, obésité, vieillissement pathologique, maladies cardiovasculaires, maladies d'Alzheimer, certains cancers, diabète, AVC, DMLA. En 2014, il est scientifiquement démontré que le RMed (et/ou Crétois) est la seule alimentation équilibrée, naturelle, qui permet de vivre vieux et en bonne santé. Le RMed induit l'importante notion du "plaisir de manger sain" et conduit à tous les âges de la vie à l'état de " santé optimal".

La vitamine D protège votre cœur

Vous savez probablement que la vitamine D sert à « fortifier » les os. Elle régule le métabolisme du calcium et permet de prévenir de nombreuses maladies osseuses.

Mais la vitamine D protège également la survenue  de nombreuses maladies, y compris les maladies cardio-vasculaires !

Il existe actuellement une véritable « épidémie de carence » en Vitamine D.

Les carences dans des « proportions épidémiques » se généralisent dans notre monde moderne.

Une étude a montré que 59% de la population mondiale  manque de vitamine D (McGill University Health Center, Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, mars 2010).

Zoom sur la Vitamine D

La vitamine D est une vitamine liposoluble (soluble dans les graisses). Sa particularité tient du fait que sa source principale est celle réalisée par l’organisme lui-même. La vitamine D est, de par son action endocrine et autocrine, une « pro-hormone ».

Il existe plusieurs variantes mais les formes qui nous intéressent le plus sont :

  • D2 (ergocalciférol) d’origine végétale (présente dans certains aliments).
  • D3 (cholécalciférol), synthétisée au niveau de la peau par l’action des ultra-violets sur le cholestérol et présente dans les poissons gras et les huiles de certains poissons.

Apports conseillés

Les Apports Nutritionnels Conseillés (ANC) pour la vitamine D sont sous-estimés par rapport aux besoins réels (et préconisés par les spécialistes dans ce domaine).

Il conviendrait de les augmenter : 400 UI/j pour les moins de 65 ans, 800 UI/j pour les plus de 65 ans.

Actuellement, les ANC pour la vitamine D3 sont de 200 UI/j pour les adultes et 400 UI/j pour les personnes âgées.

Plusieurs études ont démontré que des doses journalières de vitamine D largement supérieures aux ANC ne sont pas toxiques et sont sans conséquence sur la calciurie et/ou la calcémie.

Personnes risquant une carence

Ce sont les personnes qui vivent là où il y a peu de soleil : l’insuffisance en vitamine D est très fréquente à des latitudes > 40° (ex : Europe du Nord).

Le recours aux compléments à base de vitamine D3 serait nécessaire si une simple exposition au soleil de 30 à 40 min/jour n’est pas possible (Professeur RIMM, Harvard School of Public Health, Boston, USA).

Les autres personnes à risque sont :

  • Les personnes ayant la peau foncée.
  • Les personnes âgées.
  • Les personnes obèses.
  • Les personnes immobilisées.
  • Les femmes enceintes et allaitantes.

La vitamine D protège des maladies cardio-vasculaires

Des travaux présentés au Congrès de l’American Heart Association (2009) ont montré que les personnes manquant de vitamine D avaient plus de risque de souffrir d’une maladie cardio-vasculaire et d’en mourir.

27 000 sujets, âgés de plus de 50 ans ont été suivis pendant une année.

Par rapport aux personnes ayant un taux normal de vitamine D dans le sang (>30ng/ml), ces personnes ont :

  • 77% de risque supplémentaire de décéder.
  • 45% de risque supplémentaire de développer une maladie coronarienne.
  • 78% de risque supplémentaire de faire un AVC.
  • 101% de risque supplémentaire de développer une insuffisance cardiaque.

De plus, la carence en vitamine D semble être le dénominateur commun des « maladies modernes dégénératives », les plus dévastatrices.

Les patients souffrant de maladies, ou troubles suivants ont tous une carence en vitamine D :

  • Insuffisance cardiaque et/ou rénale.
  • Diabète.
  • Obésité.
  • Cancer.
  • Dépression.
  • Démence.
  • Maladie d’Alzheimer.
  • Infections virales.
  • Asthme.
  • Rachitisme.
  • Hypertension artérielle.
  • Polyarthrite rhumatoïde.
  • Maladie de Parkinson.
  • AVC.
  • Troubles cognitifs.
  • Séropositivité HIV.
  • Ostéoporose.
  • Sclérose en plaques.

Quelles sont les sources de vitamine D ?

La peau peut synthétiser la vitamine D sous l’effet de certains rayonnements UVB.

La vitamine D3 est principalement produite au niveau des couches profondes de la peau lors de l’exposition au soleil.

La vitamine D est apportée par de rares sources alimentaires animales (poissons gras, ou huile de poisson).

L’alimentation de type méditerranéen permettrait de palier entièrement à l’« épidémie de carence ».

Voici les 10 meilleures sources alimentaires de vitamine D :

  1. Huile de foie morue.
  2. Huile de flétan.
  3. Saumon.
  4. Anguille.
  5. Thon.
  6. Hareng.
  7. Limande.
  8. Maquereau.
  9. Sole.
  10. Sardine.

Les supplémentations en Vitamine D3 sont devenues absolument indispensables pour les personnes âgées.

Elles souffrent très souvent de douleurs chroniques, de maladies cardio-vasculaires, de la maladie d’Alzheimer, ...

Une « supplémentation médicamenteuse  » en vitamine D doit être prescrite uniquement par votre médecin.

Par contre, le Régime Méditerranéen, appliqué « à la lettre », qui est  riche en poissons gras, permet d’obtenir un taux suffisant en Vitamine D3.

Si le régime Méditerranéen n’est pas rigoureusement respecté, et ce  quotidiennement, une supplémentation en Vitamine D3 « naturelle » s’impose.

Guy JADOT

Guy big

Le Professeur Guy Jadot est un pionnier dans le domaine de la toxicité des Radicaux Libres de l'Oxygène (RLO). Ses recherches ont mis en évidence l'activité des antioxydants enzymatiques et non enzymatiques (issus de l'alimentation).

Les RLO interviennent dans de nombreuses maladies, et les antioxydants sont capables d'inhiber l'action toxique des RLO. Les antioxydants ont une activité prouvée dans le vieillissement cellulaire, les maladies neuro-dégénératives et cardiovasculaires, les Accidents Vasculaires Cérébraux, et certains cancers.

Le Professeur Guy Jadot est l'initiateur de la prévention, par le régime méditerranéen,  des plus grandes maladies du 21ème siècle

Le Professeur Guy Jadot, Docteur en médecine, Docteur d'Etat ès sciences et en biologie humaine, Docteur en biochimie de l'université de Paris, est Professeur de Pharmacologie Biologique-Clinique-Fondamentale.

Il est l'auteur de 32 ouvrages et de 230 publications scientifiques à diffusion internationales.

 

mm255

sm-255

© 2012-2014 SARL Santé Toujours. Tous droits réservés.


Santé Toujours SARL ne fournit pas de conseil médical. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité.

S'identifier