Il est important de distinguer le « Régime Méditerranéen » des « régimes alimentaires » ou « régimes amaigrissants » du langage courant.

brocheLe régime méditerranéen permet de garder la ligne et de vivre en bonne sante

de Guy Jadot

Le régime méditerranéen (RMed) présenté et conçu dans sa version moderne permet de prévenir efficacement les maladies invalidantes et mortelles du XXI ème siècle. Par son apport régulier en : -antioxydants naturels; -fibres; -acides gras essentiels; -polyphénols naturels, le RMed permet de prévenir de nombreux états pathologiques: - surpoids, obésité, vieillissement pathologique, maladies cardiovasculaires, maladies d'Alzheimer, certains cancers, diabète, AVC, DMLA. En 2014, il est scientifiquement démontré que le RMed (et/ou Crétois) est la seule alimentation équilibrée, naturelle, qui permet de vivre vieux et en bonne santé. Le RMed induit l'importante notion du "plaisir de manger sain" et conduit à tous les âges de la vie à l'état de " santé optimal".

Régime Méditerranéen : la « prévention alimentaire » idéale !

Il est important de distinguer le « Régime Méditerranéen » des « régimes alimentaires » ou « régimes amaigrissants » du langage courant.

La différence est fondamentale : les résultats scientifiques obtenus font que le Régime Méditerranéen (RM) inspire de plus en plus les recommandations nutritionnelles officielles dans  de nombreux pays occidentaux.

Le R.M. est recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Bénéfices santé du Régime Méditerranéen

Si vous n’êtes pas sûr de savoir ce qu’est le régime méditerranéen, voici un bref rappel.

LE R.M.  tire son nom du fait qu’il est traditionnel dans plusieurs pays autour de la mer Méditerranée, dont : la Grèce, l’île de Crète, le sud de l’Italie, le Maroc et l’Espagne.

Quelques caractéristiques de ce régime se trouvent dans certaines régions du sud est de la France.

Sachez qu’en 2010, la « diète méditerranéenne » a été classée par l’UNESCO au Patrimoine Immatériel de l’Humanité.

Globalement, le Régime Méditerranéen consiste à manger mieux, bouger plus, et écouter sa faim.

Il redonne aussi tout son sens à l’action de manger qui n’est pas uniquement le fait de se nourrir mais aussi de partager et de  se faire plaisir.

Ce régime est tellement sain qu’il représente une véritable prévention alimentaire contre les maladies invalidantes du XXI ème siècle. Des études récentes précisent que le régime alimentaire Crétois et/ou Méditerranéen permet de diminuer :

  • la mortalité et la morbidité des maladies cardio-vasculaires.
  • le risque des maladies d’Alzheimer et de Parkinson (J. DAI et coll., Circulation, 15 Juin, 2010).

Que dit la recherche médicale ?

Plusieurs études ont montré des résultats très probants avec le Régime Méditerranéen.

1-Perte de poids

Une étude (I.SHAI et coll., N. Engl. J. Med., 2008) a comparé les effets de 3 régimes alimentaires chez 322 participants durant 2 ans :

  • régime à faible teneur en glucides,
  • régime pauvre en matières grasses,
  • régime méditerranéen.

Le régime à faible teneur en glucides et le Régime Méditerranéen ont conduit à la plus grande perte de poids, respectivement 7,5 et 8,5 kg.

Le régime alimentaire pauvre en matières grasses n’ayant entrainé qu’une perte de 3,1 kg.

2-Prévention du cancer, des maladies cardio-vasculaires, des maladies d’Alzheimer et Parkinson

Une méta-analyse (F. SOFI et coll., BMJ., 2008) a conclu que le Régime Méditerranéen réduisait le risque de mourir d’un cancer, d’une maladie cardio-vasculaire, ainsi que le risque de développer la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer.

La mortalité totale était diminuée de  9%.

Selon cette étude :

  • le risque de maladies cardio-vasculaires diminue de  9%.
  • le risque de mortalité par cancer diminue de  6%.
  • l’incidence des maladies de  Parkinson et d’Alzheimer diminue de 13 %.

Une étude conduite en  2007 avait déjà conclu que non seulement le Régime Méditerranéen diminue le risque d’apparition de maladie d’Alzheimer, mais aussi qu’il freine son évolution.

3-Diminution du risque de mortalité

En 2009, une étude (Greek EPIC Prospective Cohort Study, Juin 2009) est publiée dans le cadre de la prospective Européenne sur le cancer et la nutrition.

Elle a été effectuée après plus de 8 ans de suivi, et auprès de 23 000 grecs, hommes et femmes.

Elle concluait que deux composantes du Régime Méditerranéen étaient plus significativement associées à un faible risque de mortalité. En effet:

°la consommation élevée de légumes et la faible consommation de viande rouge réduirait très significativement la mortalité,

°°alors qu’un régime riche uniquement en céréales et en poisson la réduirait moins.

Etait également associées à un moindre risque de mortalité :

  • la consommation modérée de vin rouge.
  • une forte consommation de fruits et de noix.
  • une forte consommation de légumineuses.

4-Protection du cerveau

En 2010, une étude (New Health. Com., Février 2010) concluait que le Régime Méditerranéen peut aider à conserver un « cerveau en bonne santé » en réduisant la fréquence des mini-Accidents Vasculaires Cérébraux, et des Accidents Vasculaires Cérébraux.

Ces AVC conduisent la plupart du temps  à un « déclin mental » plus ou moins prononcé.

5-En résumé

Rappelons que le Régime Méditerranéen, en prévention primaire, et/ou secondaire diminue de façon significative l’incidence :

  • de certains cancers.
  • des maladies cardiovasculaires.
  • des AVC.
  • des maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson…).
  • du diabète de type II.
  • de l’obésité.

Des travaux très récents précisent que le Régime Méditerranéen induit également une longévité accrue.

Le Régime Méditerranéen représente la « clef de voûte » d’une prévention efficace contre les maladies invalidantes et  mortelles du XXI ème siècle qui sont en constante progression dans le monde entier. 

Guy JADOT

Guy big

Le Professeur Guy Jadot est un pionnier dans le domaine de la toxicité des Radicaux Libres de l'Oxygène (RLO). Ses recherches ont mis en évidence l'activité des antioxydants enzymatiques et non enzymatiques (issus de l'alimentation).

Les RLO interviennent dans de nombreuses maladies, et les antioxydants sont capables d'inhiber l'action toxique des RLO. Les antioxydants ont une activité prouvée dans le vieillissement cellulaire, les maladies neuro-dégénératives et cardiovasculaires, les Accidents Vasculaires Cérébraux, et certains cancers.

Le Professeur Guy Jadot est l'initiateur de la prévention, par le régime méditerranéen,  des plus grandes maladies du 21ème siècle

Le Professeur Guy Jadot, Docteur en médecine, Docteur d'Etat ès sciences et en biologie humaine, Docteur en biochimie de l'université de Paris, est Professeur de Pharmacologie Biologique-Clinique-Fondamentale.

Il est l'auteur de 32 ouvrages et de 230 publications scientifiques à diffusion internationales.

 

mm255

sm-255

© 2012-2014 SARL Santé Toujours. Tous droits réservés.


Santé Toujours SARL ne fournit pas de conseil médical. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité.

S'identifier