Ail

Connu de l’homme depuis des millénaires, l’ail a longtemps fait partie des remèdes universels capables de « tout guérir ». On connaît aujourd’hui sa composition et ses propriétés en tant que plante médicinale. Elles sont nombreuses et puissantes.

Description

L’ail est une plante bulbeuse qui pousse uniquement dans des cultures. Ses origines sont vraisemblablement asiatiques mais il est présent aux quatre coins de la planète. Frais, l’ail est particulièrement apprécié dans les pays du pourtour méditerranéen, où il fait intégralement partie des traditions culinaires, ancestrales pour certaines.

L’ail intéresse beaucoup la recherche scientifique de nos jours. Il était toutefois déjà utilisé comme remède à de nombreux maux pendant l’Antiquité. À cette époque-là, on savait que l’ail donnait des forces et pouvait protéger de certaines maladies.

Il sera, pendant longtemps, considéré comme une bonne prévention contre la peste. Dès le Moyen Âge, l’ail acquiert la réputation d’une véritable panacée.

Il contient des acides phénols (antiseptiques) et surtout de l’alliine. Ce constituant donne son arôme à l’ail, mais il est également un antioxydant.

Ses propriétés

Antiseptique et ayant des effets antibiotiques, l’ail est surtout utilisé en tant que plante médicinale pour soigner le rhume, parmi d’autres infections des voies respiratoires. Depuis la nuit des temps et de nos jours encore, l’ail est utilisé contre diverses infections dermatologiques, notamment les mycoses et les verrues.

L’ail, via l’alimentation, est reconnu pour aider à faire baisser le cholestérol.

La plante est aussi appréciée pour apaiser les problèmes digestifs. On l’utilise spécialement contre la diarrhée, les ballonnements et les flatulences. L’ail est un excellent hypotenseur (contre l’hypertension artérielle). Il est également anticoagulant.

Il a aussi des propriétés antalgiques qui le rendent utile en cas de maux de tête ou de douleurs musculaires.

Comment l’utiliser

On fait de la poudre à partir de l’ail frais, ou bien des décoctions, en écrasant quelques gousses d’ail puis en les faisant bouillir dans de l’eau. C’est ainsi que l’on peut profiter de son effet hypotenseur.

L’ail pilé permet de confectionner de la pommade ou des cataplasmes, traditionnellement avec de la moutarde, contre les maux de tête. La pommade, ainsi que l’huile, est utilisée contre les douleurs rhumatismales et articulaires.

Pour bénéficier des vertus de l’ail en cas d’infection respiratoire, on peut préparer du sirop en faisant bouillir 50 g d’ail dans l’équivalent d’un verre d’eau.

Il y a de nombreuses façons d’utiliser l’ail en phytothérapie. Les remèdes traditionnels, malgré leur efficacité, peuvent toutefois être désagréables à cause de l’odeur. 

 

mm255

sm-255

Recommandées

© 2012-2014 SARL Santé Toujours. Tous droits réservés.


Santé Toujours SARL ne fournit pas de conseil médical. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité.

S'identifier