Coriandre

Très aromatique, la coriandre est populaire en cuisine et, en phytothérapie, elle présente des propriétés intéressantes pour faciliter la digestion. Selon les parties de la plante mais aussi selon les doses utilisées, la coriandre peut avoir des effets très différents voire opposés.

Description

La coriandre est une plante herbacée de la famille des Apiacées. Elle pousse sous des climats chauds. Elle peut mesurer jusqu’à 50 cm de hauteur.

Elle est utilisée par l’homme depuis l’Antiquité et probablement d’abord par les Égyptiens. Les Romains s’en servaient pour soigner divers problèmes dermatologiques.

L’utilisation de la coriandre en cuisine, et pour la conservation des aliments, est très ancienne. Le fruit de la plante est à l’origine de l’épice utilisée dans les plats. Les graines de coriandre ont des vertus médicinales.

Ses propriétés thérapeutiques

La principale indication de la coriandre en phytothérapie est le traitement des troubles de la digestion. Cela inclut les gaz, les diarrhées mais également les maux de ventre. Ce sont les graines de coriandre que l’on utilise en médecine traditionnelle pour leurs vertus antispasmodiques, carminatives et digestives. Les inflammations et de multiples problèmes gastriques peuvent être soulagés grâce à la coriandre.

On sait aujourd’hui que c’est une plante très efficace pour le système gastro-intestinal.

En usage externe, la coriandre est utilisée pour faire des massages afin de décontracter les muscles. On sait également que la coriandre possède des effets bénéfiques sur la nervosité et les difficultés à s’endormir.

Les feuilles ont moins de propriétés thérapeutiques mais les infusions favorisent l’endormissement tandis que les graines de coriandre peuvent aider à combattre la fatigue.

L’huile essentielle de coriandre, à partir des semences de la plante, a des propriétés antibactériennes, antiparasitaires et antivirales.

Comment l’utiliser

En usage interne, la coriandre permet de lutter contre les troubles digestifs, le plus souvent contre les ballonnements et l’aérophagie. Pour cela, on confectionne des poudres. En usage externe, on utilise la coriandre pour faire des pommades contre les douleurs musculaires.

L’huile essentielle de coriandre est très populaire en aromathérapie. Elle est parfois déconseillée en usage interne. Il existe néanmoins des recettes utilisant de faibles doses, pour bénéficier de ses propriétés stomachiques. 

 

mm255

sm-255

Recommandées

© 2012-2014 SARL Santé Toujours. Tous droits réservés.


Santé Toujours SARL ne fournit pas de conseil médical. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité.

S'identifier