Laurier

L’usage du laurier en phytothérapie est extrêmement répandu. Ses nombreuses vertus sont connues depuis très longtemps.

Description

Arbuste des régions méditerranéennes, le laurier pousse souvent à proximité de la côte et produit des fleurs blanches et légèrement jaunâtres, en début d’année, ainsi que des petits fruits noirs très gras et parfumés.

La plante des Romains et des Grecs de l’Antiquité est d’abord utilisée pour ses vertus digestives. Puis on lui découvre des propriétés bénéfiques pour les reins, la vessie, le foie.

Plus tard, on trouvera les multiples autres propriétés du laurier, qui est aussi utilisé en cuisine et a pour principal effet de stimuler l’appétit et favoriser la digestion.

Ses propriétés thérapeutiques

Le laurier possède beaucoup de propriétés thérapeutiques. Les feuilles du laurier contiennent du cinéol ou eucalyptol, un composant expectorant, bactéricide, antiparasitaire, antiseptique, antifongique et anti-infectieux, entre autres.

L’indication la plus courante est toutefois la digestion lente et la fermentation stomacale, provoquant des ballonnements et des gaz.

Populaire en tant qu’expectorant en cas de rhume ou de bronchite, le laurier dégage les voies respiratoires et il est efficace contre les états fiévreux sous la forme de poudre de feuilles.

Le laurier est indiqué contre les infections dentaires et en usage externe, on l’utilise contre les rhumatismes et douleurs articulaires. Le laurier peut également être utilisé contre les infections urinaires.

Comment l'utiliser

En cuisine, le laurier apporte ses bienfaits antiseptiques et digestifs, généralement sous la forme de bouquet garni. En phytothérapie traditionnelle, la plante est surtout utilisée en infusion, à raison de 15 g de feuilles de laurier pour 1 litre d’eau, ceci afin de mieux digérer, même si on peut utiliser jusqu’à 30 g.

C’est en usage externe que le laurier est bénéfique contre les rhumatismes et les douleurs articulaires, sous la forme de pommade ou d’huile essentielle de feuilles de laurier.

On fait macérer 24 h des feuilles séchées dans de l’alcool, à raison de 50 g de feuilles pour 50 ml d’alcool, et on ajoute une huile végétale, généralement de l’huile d’amande douce. Le mélange est cuit au bain-marie pendant 5 à 6 h sans faire bouillir et il peut être utilisé quand il a refroidi.

Les fruits ou baies de laurier, dont la pulpe est verte, peuvent également servir à confectionner des pommades contre les douleurs des rhumatismes.

Pour traiter divers problèmes de cuir chevelu, le laurier peut aussi s’utiliser en décoction ou en lotion. 

 

mm255

sm-255

Recommandées

© 2012-2014 SARL Santé Toujours. Tous droits réservés.


Santé Toujours SARL ne fournit pas de conseil médical. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité.

S'identifier